newsletter 03

L'apprentissage, de la voie garage à la voie royale

apprentissage

31/05/2018

 

 

L'apprentissage, de la voie garage à la voie royale

 

L'apprentissage a toujours été mal considéré en France, en particulier chez les enseignants et les familles.


Et pourtant 70% des jeunes sortant de l'apprentissage trouvent un travail en CDI dans les 6 mois qui suivent la fin de leur formation. Un paradoxe quand on sait que les 15-24 ans subissent un taux de chômage de 30,1% en Occitanie (22,6% au niveau national).

 

Comment expliquer ce phénomène ?
L'apprentissage reste méconnu et dévalorisé dans notre pays. La réforme de l'apprentissage ne peut suffire à inverser la tendance même si elle participe d'une partie de la réponse ; simplification du dispositif pour les entreprises, nouveaux circuits de financement, mesures incitatives pour les futurs apprentis. Rappelons qu'avec la réforme de la formation professionnelle et celle de l'assurance chômage, la réforme de l'apprentissage constitue le deuxième chantier social du quinquennat Macron, après celui des ordonnances réformant le Code du travail.

 

La transformation de l'image de l'apprentissage pour en faire une voie d'excellence et de réussite pour tous les jeunes est une priorité.

 

Les performances de l'Allemagne ou de la Suisse sont exemplaires en la matière. Leurs valeurs doivent nous inspirer !

 

Appréhendons la société où l'entreprise se place au cœur, son rôle et sa contribution positive au monde se définissant dans une approche systémique.

 

Le niveau de formation des jeunes impacte directement la compétitivité d'un pays. Le Medef lance donc une grande campagne de valorisation de l'image de l'apprentissage. Cible numéro une : les jeunes. Cette campagne baptisée "L'apprentissage : mon plan A", l'UPE30 la soutient, s'y intègre et en fera l'une de ses priorités.

 

Pour Éric Giraudier, Président de l’UPE30 :  "L'apprentissage doit être envisagé comme fait collectif. Innovateur, agile, compétitif, acteur des mutations de ce monde. Au même titre que la formation professionnelle, l'apprentissage constitue un enjeu essentiel - rappelons que la génération Y aura 5 carrières et occupera 17 postes. Il est important de le mesurer."

 

 

 


 
Contact presse :

Valentine Wolber
04 66 04 21 21