Une organisation patronale
au service des entrepreneurs du Gard (30)

Hubert Vialatte, fondateur de la newsletter "Les Indiscrétions"

Certains, c'est sûr, ont déjà entendu parler de lui. Hubert Vialatte est un journaliste indépendant aguerri du Languedoc. Journaliste indépendant, ça veut dire quoi, au fait ? "Je travaille pour différents titres de presse : Les Échos (correspondant en Languedoc-Roussillon depuis 2012), Hérault Tribune, Midi Libre, ToulEco… Mais aussi pour des magazines spécialisés comme Le Journal de la Marine Marchande (actualité des ports de commerce) et Bois Mag (construction bois)".

« Cela demande d'être très organisé. Il faut savoir proposer l’information au bon média au bon moment, réaliser une veille pointue et se constituer un réseau d'informateurs fiables et fidèles. »

Chaque semaine, il rédige la newsletter gratuite « Les indiscrétions ». C’est un regard pertinent, pointu et décalé sur l’actualité. Envoyée à 5.000 décideurs, cette newsletter, "sérieuse sans se prendre au sérieux", traite de divers sujets politiques et économiques de la région.
« C’est un rendez-vous avec ma communauté. Le contenu ? Parfois une rumeur, une impression, une bribe d'infos, qui ne pourraient pas faire un article en soi, mais ont une valeur journalistique. Les infos publiées sont sérieuses, vérifiées, parfois inédites, et jamais malveillantes. Pas de blabla, et un peu d'humour. Le ton plaît, le lectorat augmente chaque semaine. »

Entre deux articles et deux Indiscrétions, Hubert anime des tables rondes sur des sujets économiques.

Dans le rétro...
Hubert a pris son indépendance il y a deux ans, après avoir travaillé 18 ans à La Lettre M. Une longue et belle expérience, qui lui a permis de constituer un solide réseau en Occitanie, et de « faire ses gammes » sur le front de l'actualité, au sein d'un titre de référence. Il a évolué au fil des ans, passant de stagiaire à rédacteur en chef, s'impliquant directement dans la création du bureau de Toulouse.

L’envie de devenir indépendant s'est affirmée comme une évidence, à 44 ans.
« J’avais atteint mes objectifs, et détenais toutes les armes pour commencer un nouveau cycle. D'autant plus que j'avais déjà entamé plusieurs collaborations alors même que j'étais à La Lettre M. La transition s'est donc faite en douceur. »

Ironie du sort : ce passionné de sport n’a pourtant jamais rédigé un article sur le sujet. Il s’est finalement pris d’intérêt pour des sujets économiques et politiques. Selon lui, l’économie a des thématiques très vastes, qui préoccupent de plus en plus le quotidien des gens.
« On se prête au jeu, c’est un sujet plein de problématiques : stratégies, histoires familiales, ressources humaines, financement des investissements, innovation, difficultés de recrutement … Le monde de l’entreprise est passionnant ».

Et demain ?
Dans le futur, il aimerait ajouter à l'écrit, son métier de base, de la vidéo comme moyen d’information. L'image est de plus en plus présente dans le paysage médiatique et colle aux nouvelles attentes.

Bravo à Hubert pour sa passion pour l’information qu’il réussit à transmettre !


Pour vous abonner aux Indiscrétions (gratuit, désabonnement possible à tout moment en un clic)

Pour consulter les dernières Indiscrétions 

Pour en savoir plus sur la newsletter

> Découvrir son site internet

Partagez cet article
Retour en haut